À Londres, le Victoria and Albert Museum recrute un spécialiste de Taylor Swift

Share

Pour le musée, le but est d’obtenir des informations «sur la culture et l’artisanat autour des bracelets d’amitié et des souvenirs» qui concernent la pop star.
David Gray / AFP

Le musée souhaite «rajeunir son public» avec l’embauche d’un «superfan» de la star. Quatre autres postes de «conseiller spécialisé» sont à pourvoir sur d’autres thématiques comme les Crocs, la personnalisation de tapis, le drag et les émojis.

À Londres, être fan de Taylor Swift peut rapporter gros. Le Victoria and Albert Museum recrute un «superfan» de la chanteuse pour «rajeunir son public». L’heureux élu fera partie des cinq conseillers que le musée nomme pour «aider à en savoir plus sur notre collection au V&A (Victoria and Albert Museum) ainsi que sur les tendances culturelles actuelles qui éclaireront l’avenir de la collection muséale», peut-on lire dans l’annonce. Les quatre autres spécialités concernent les crocs, le touffetage, le drag et les émojis.

Cette annonce précède la tournée européenne de Taylor Swift, qui sera de passage à Londres à deux reprises, du 21 au 23 juin et les 15 et 17 août. Le but est donc d’obtenir des informations «sur la culture et l’artisanat autour des bracelets d’amitié et des souvenirs» qui concernent la chanteuse. Le poste étant vacant, le candidat retenu sera rémunéré à la mission et recevra une carte d’adhésion annuelle au V&A. Le musée couvrira aussi «les frais de déplacement pour la réunion de conservation».

«J’espère que celui qui obtiendra ce poste lancera un Instagram dédié pour que nous puissions suivre», «un coup de maître de la part du V&A», «peut-être qu’il y aura une exposition sur Taylor pendant qu’elle sera à Londres»… Sur les réseaux sociaux, les fans ont réagi à cette offre d’emploi étonnante. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’un poste est offert aux fans de Taylor Swift. En septembre, le groupe de presse Gannett, propriétaire notamment du quotidien USA Today, était à la recherche d’un journaliste spécialisé pour suivre la chanteuse au quotidien.

Si ces postes peuvent paraître tirés par les cheveux, ils n’en demeurent pas moins pertinents. Ces dernières années, Taylor Swift est devenue un phénomène pop international. Et entre sa tournée XXL et ses dernières récompenses aux Grammy Awards, son nom est dans toutes les bouches. L’été dernier, en Belgique, la chanteuse de 34 ans est même devenue une référence littéraire. Dès la rentrée prochaine, les élèves du master Langue et Littérature anglaise de l’université de Gand auront la possibilité d’étudier ses textes dans un cours intitulé «Littérature (Taylor’s Version)» , une référence évidente aux titres de ses albums réenregistrés. Quelques jours plus tard, la plateforme de streaming Spotify l’annonçait comme «la première artiste féminine de l’histoire de la plateforme à atteindre 100 millions d’auditeurs mensuels».



data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>

Source du contenu: www.lefigaro.fr

Dernières nouvelles

Dernières nouvelles