Clive Owen, le noir lui va si bien

Share

« Cela me plaît de trouver le moyen d’exprimer quelque chose sans avoir à le hurler sur tous les toits », explique Clive Owen à propos de son rôle de détective taiseux rangé des filatures.
Schroer Rii / Schroer Rii/Eyevine/ABACA

PORTRAIT – L’acteur britannique redonne vie au détective privé du « Faucon maltais », exilé dans l’Aveyron, dans la série de Canal+ Mister Spade. Un rôle taillé sur mesure pour ce fan de Bogart qui n’aime pas les grandes effusions.

Avec Jude Law et Colin Firth, Clive Owen incarne – depuis que les cinéphiles français l’ont découvert, au tournant des années 2000 en domestique bourru dans Gosford Park -, une certaine idée du gentleman britannique ténébreux. Charismatique, cérébral, élégant, un brin menaçant. Aussi bien capable d’héroïsme que de débauche. Au point que les bookmakers parièrent sur lui pour endosser le costume de James Bond et succéder à Pierce Brosnan. À le voir dans Mister Spade, le rôle de détective privé désenchanté lui sied aussi bien que celui d’espion. Dans cette série Canal+, qui démarre ce lundi, Clive Owen redonne vie au limier du Faucon maltais, rendu légendaire en 1940 par Humphrey Bogart.

Un rêve de gosse

Son Samuel Spade ne reçoit plus ses clients dans son bureau enfumé de San Francisco, mais coule une retraite heureuse dans la France des sixties, dans les vignes de Bozouls, en Aveyron. Jusqu’à ce que les ennuis le rattrapent et le forcent à reprendre du service.
Marcher dans les pas de l’icône de Casablanca…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

Table of contents

Dernières nouvelles

Dernières nouvelles