Home CULTURE Sur les pas de Colette, la comédienne Cléo Sénia entraîne le public dans un tourbillon

Sur les pas de Colette, la comédienne Cléo Sénia entraîne le public dans un tourbillon

0
Sur les pas de Colette, la comédienne Cléo Sénia entraîne le public dans un tourbillon
Cléo Sénia, lors de la création du spectacle « Music-Hall Colette », à l’Espace des arts-Scène nationale Chalon-sur-Saône, le 25 septembre 2023.

Cléo Sénia respire la joie de vivre. Sur scène comme à la ville. A l’image de la fougue qu’elle déploie pour incarner, danser et chanter Colette sur le plateau du Théâtre Tristan-Bernard, à Paris, cette comédienne a fait sienne l’une des devises de la romancière aux mille vies : « Je veux faire ce que je veux. » Avec Music-Hall Colette, qu’elle a écrit avec Alexandre Zambeaux, Cléo Sénia peut laisser libre cours à tous ses talents. Et le public jubile de découvrir cette artiste complète dans un spectacle tourbillonnant, comme le fut l’itinéraire de la grande dame des lettres.

Incarner Colette, Cléo Sénia en rêvait depuis sa visite, en 2017, de la maison d’enfance de l’écrivaine à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), suivie de la lecture de ses œuvres, notamment La Vagabonde (1910). « J’ai une obsession pour les maisons d’artistes, explique la jeune femme aux yeux bleus en amande et au regard pétillant. Les gens du passé qui ont ouvert des voies me donnent du courage et de la confiance en l’avenir. » Tout juste diplômée de l’Ecole supérieure de comédiens par l’alternance du Studio d’Asnières (ESCA), Cléo Sénia se sent à l’étroit dans un parcours d’actrice « classique ». « J’ai toujours aimé danser, chorégraphier, imaginer mes costumes. J’étais un peu en crise à cette époque, j’avais envie de créer mon propre univers, de mélanger les disciplines », explique celle qui se fait aussi appeler « Séléné du Styx », dans des numéros d’effeuillage burlesque.

Pendant le premier confinement, Cléo Sénia participe au Cabaret sous les balcons, un spectacle comique et chanté, imaginé par la metteuse en scène Léna Bréban et joué au pied des Ehpad de Saône-et-Loire pour rompre l’isolement des personnes âgées. La comédienne profite d’être en Bourgogne pour retourner à la maison de Colette et soumettre son projet à Léna Bréban. La metteuse en scène la met en contact avec Nicolas Royer, directeur de l’Espace des arts-Scène nationale Châlon-sur-Saône. « Il a été séduit par l’idée et était d’accord pour produire le spectacle. J’ai cru m’évanouir ! Il a rendu les choses possibles. »

Une personnalité aux multiples facettes

Mais l’écriture de ce Music-Hall Colette ne fut pas un long fleuve tranquille. « L’un des ayants droit de Colette ne l’appréciait pas et a voulu l’interdire. On a dû récrire nuit et jour et renoncer aux extraits d’œuvres que l’on utilisait », se souvient Cléo Sénia. Cette « douche froide » à quelques semaines de la première fut peut-être un mal pour un bien.

Cléo Sénia, lors de la création du spectacle « Music-hall Colette », à l’Espace des Arts – Scène nationale Chalon-sur-Saône, le 25 septembre 2023.

Librement inspiré de la vie de Colette, ce spectacle, loin du biopic classique et de la biographie exhaustive, s’attache, en plusieurs tableaux, à raconter comment la petite fille de Saint-Sauveur éprise de nature est devenue une personnalité aux multiples facettes, revendiquant une liberté sans limites et première femme en France à recevoir des funérailles nationales.

Il vous reste 44.05% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source du contenu: www.lemonde.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here