Home INTERNATIONAL Deux ans après l’invasion de l’Ukraine, la mue guerrière d’Emmanuel Macron

Deux ans après l’invasion de l’Ukraine, la mue guerrière d’Emmanuel Macron

0
Deux ans après l’invasion de l’Ukraine, la mue guerrière d’Emmanuel Macron
Emmanuel Macron, lundi 26 février, à l’issue de la conférence organisée à l’Élysée avec une vingtaine de dirigeants occidentaux.
GONZALO FUENTES / REUTERS

Le président français, qui a longtemps appelé à «ne pas humilier la Russie», est désormais l’un des plus fermes défenseurs du soutien à l’Ukraine, en tout cas dans les mots.

Après les chars, les missiles et les avions, un nouveau tabou vient de sauter. À l’issue d’une conférence qui réunissait lundi à l’Élysée une vingtaine de dirigeants occidentaux pour réaffirmer leur soutien à l’Ukraine, Emmanuel Macron a affirmé que l’envoi de troupes occidentales au sol ne pouvait être exclu. « Ayons l’humilité de constater qu’on a souvent eu 6 à 12 mois de retard. C’était l’objectif de la discussion de ce soir : tout est possible si c’est utile pour atteindre notre objectif ». Cet objectif, le président français l’a réaffirmé : « Nous ferons tout ce qu’il faut pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre ».

Pendant longtemps, Emmanuel Macron a été considéré comme l’un des maillons faibles du soutien à l’Ukraine au sein de l’Europe. Après l’invasion de février 2022, il a téléphoné à Vladimir Poutine pendant plusieurs mois, espérant le « ramener à la raison » et estimant qu’il ne fallait pas « humilier la Russie ». Deux ans plus tard, le…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here