Home INTERNATIONAL Guerre Israël-Hamas : la France adopte des sanctions contre 28 colons israéliens « coupables de violences » en Cijsordanie

Guerre Israël-Hamas : la France adopte des sanctions contre 28 colons israéliens « coupables de violences » en Cijsordanie

0
Guerre Israël-Hamas : la France adopte des sanctions contre 28 colons israéliens « coupables de violences » en Cijsordanie
De nouvelles habitations en construction le long de la clotûre de la colonie israélienne d’Emanuel, en Cisjordanie, le 31 janvier 2024.

Le ministère des affaires étrangères français a annoncé, mardi 13 février, avoir adopté des « sanctions » à l’encontre de vingt-huit « colons israéliens extrémistes » coupables de « violences contre des civils palestiniens en Cisjordanie », dans un communiqué.

« La France réaffirme sa condamnation ferme de ces violences inadmissibles. Comme nous l’avons affirmé à de nombreuses reprises, il est de la responsabilité des autorités israéliennes d’y mettre fin et de poursuivre leurs auteurs », écrit le ministère. Ces vingt-huit individus sont « visés par une interdiction administrative du territoire français », précise le Quai d’Orsay, qui a dit « travailler » à « l’adoption de sanctions au niveau européen » à l’encontre des colons israéliens en Cisjordanie coupables de violences à l’encontre de civils palestiniens.

« La colonisation est illégale en droit international et doit cesser. Sa poursuite est incompatible avec la création d’un Etat palestinien viable, qui est la seule solution pour qu’Israéliens et Palestiniens puissent vivre, côte à côte, en paix et en sécurité », estime encore le ministère des affaires étrangères.

Lire le reportage | Article réservé à nos abonnés Cisjordanie : l’autre guerre menée par Israël

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont aussi pris des sanctions contre des « colons extrémistes », mais l’Union européenne (UE), qui doit prendre de telles décisions à l’unanimité, n’a pas encore réussi à trouver un accord sur le sujet, en raison de l’opposition de pays comme la Hongrie et la République tchèque, selon des sources diplomatiques.

Les Etats-Unis et l’UE plaident en faveur d’une solution à deux Etats, à laquelle s’oppose le gouvernement israélien, engagé dans une guerre contre le Hamas palestinien à Gaza, après l’attaque sanglante du 7 octobre, menée par le mouvement islamiste en Israël.

Ce conflit a des répercussions en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, qui est secouée par un regain de violences depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza. Selon l’Autorité palestinienne, plus de 380 Palestiniens ont été tués depuis cette date par des soldats ou des colons israéliens en Cisjordanie.

Plus de 2,9 millions de Palestiniens vivent en Cisjordanie occupée, séparée de la bande de Gaza par le territoire israélien. Environ 490 000 Israéliens y vivent également, dans des colonies jugées illégales par le droit international.

Le Monde avec AFP


Source du contenu: www.lemonde.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here