Home SPORTS « Hidalgo démission » : la maire de Paris visée par des insultes et des banderoles au Parc des Princes

« Hidalgo démission » : la maire de Paris visée par des insultes et des banderoles au Parc des Princes

0
« Hidalgo démission » : la maire de Paris visée par des insultes et des banderoles au Parc des Princes
Des banderoles déployées dans les tribunes du Parc des Princes, à Paris, le 10 février 2024.

Le conflit entre le Paris Saint-Germain et la mairie de Paris à propos de la vente du Parc des Princes s’est invité dans les tribunes du stade emblématique de la capitale. Les ultras parisiens ont insulté la maire de la ville, Anne Hidalgo, et ont déroulé plusieurs banderoles à son encontre lors du match du PSG contre Lille, samedi 10 février soir.

« Sans le PSG, le Parc n’a plus de princes », « Hidalgo tue Paris et sa magie » ou « Récupéré par les politiques, un stade pour le peuple », était-il écrit sur des banderoles sorties par le virage Auteuil du Parc des Princes.

Les ultras parisiens ont également chanté à plusieurs reprises « Hidalgo démission » et l’ont insultée, obligeant le speaker du stade à prendre la parole après l’avoir prise une première fois avant le match à cause de chants à caractère homophobe.

Projet d’agrandissement à 60 000 places

Jeudi, le président du PSG Nasser Al-Khelaifi avait affirmé vouloir quitter le stade face au refus de la mairie de Paris de lui vendre l’enceinte. En marge du congrès de l’UEFA, l’union européenne des associations de football, le dirigeant qatari a lancé à des journalistes : « C’est trop facile de dire maintenant que le stade n’est plus à vendre. On sait ce que l’on veut, on a gâché des années à vouloir acheter le Parc. C’est fini maintenant, on veut bouger du Parc. »

Le club parisien, engagé jusqu’à fin 2043 dans un bail emphytéotique de trente ans avec la mairie, propriétaire, considère l’acquisition du stade indispensable pour mener à bien son projet d’agrandissement à 60 000 places, contre environ 48 000 actuellement. Depuis des mois, la situation ne cesse de se tendre devant le blocage persistant du dossier.

Le Monde avec AFP

Source du contenu: www.lemonde.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here