Paris 2024 : les délégations commandent 2 500 climatiseurs mobiles pour le village olympique prévu sans climatisation

Share

Prévu sans climatisation, le village olympique qui doit accueillir plus de 10 000 athlètes pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, va être équipé de climatiseurs mobiles, les délégations ayant commandé près de 2 500 appareils sur les 7 000 chambres qui seront utilisés, a assuré mardi le directeur adjoint du village.

« L’objectif était vraiment de répondre à ce besoin extrêmement ponctuel pour des athlètes qui jouent le match ou la compétition de leur vie (…) et qui peuvent avoir des exigences de confort et de récupération qui sont supérieures à un été standard. Et donc (…) on a eu à peu près 2500 climatiseurs qui ont été commandés », a assuré le directeur adjoint du village, Augustin Van Tran Chau, lors d’une visite presse.

Il y a deux ans, Anne Hidalgo, la maire de Paris et présidente de la Solideo, la société chargée de la construction du village, avait pourtant exclu la possibilité d’utiliser des clim’ mobiles au village. « Il n’y en aura pas besoin (…) J’ai beaucoup de respect pour le confort des athlètes, mais je pense beaucoup plus à la survie de l’humanité », assurait-elle sur France Info en février 2023.

Les bâtiments du village olympique construit par la Solideo garantissent une différence de -6 degrés par rapport à la température extérieure. Pour améliorer cette performance, les organisateurs ont ajouté un système de géothermie qui permet de participer au refroidissement des pièces, associé à des ventilateurs installés dans chaque chambre.

Mais certaines délégations ont malgré tout fait part de leur inquiétude en cas d’épisode caniculaire, incitant le comité d’organisation à leur proposer d’acquérir des appareils de climatisation mobiles moyennant finances, à travers le catalogue d’options pour équiper les chambres du village.

Les délégations ont également la possibilité de venir avec leurs climatiseurs mobiles : « on leur a donné des guides de contraintes techniques, notamment pour la consommation énergétique et la qualité niveau A de leurs équipements, pour avoir du matériel qui soit à jour », a précisé Augustin Van Tran Chau. Le directeur adjoint assure avoir incité les délégations à prendre « un climatiseur par logement » maximum, mais rien ne garantit que ce conseil soit suivi.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

Dernières nouvelles

Dernières nouvelles